Quartiers

CHEMIN-DE-L’ÎLE

Rénovation urbaine : ça commence cet automne

Écrit par : Catherine Portaluppi

NI453-p10-VDQ.jpg

C’est toute l’image du quartier qui va changer ! Après cinq ans de travail et de concertation, la convention lançant le projet de rénovation du Chemin-de-l’Île sera signée au troisième trimestre 2020, après un vote du conseil municipal en juillet. Une rénovation coconstruite avec les habitants du quartier.

360 logements démolis, dont la tour Noirmoutier et l’une des tours du foyer des Sorbiers. 180 nouveaux logements construits, disponibles en accession aidée à la propriété. Plus de 1 100 logements sociaux de Logirep et de l’office HLM de Nanterre rénovés en profondeur : isolation des bâtiments par l’extérieur, réfection des façades, rénovation complète des salles de bains et cuisines, et remise à neuf de l’électricité. Sans oublier la résidentialisation de nombreuses tours et bâtiments, ce qui permettra de végétaliser les pieds d’immeuble, de séparer espace public et espaces privés, et de sécuriser les parkings. Chaque locataire du parc social aura ainsi une place de stationnement réservée dans sa résidence. Le projet de rénovation d’intérêt régional, qui verra le jour à partir de cet automne au cœur du Chemin-de-l’Île, va radicalement transformer la vie de 5 000 habitants. Et au-delà, tout le quartier respirera mieux grâce à la création de 4 500 m2 d’espaces verts parmi lesquels deux squares, la réalisation de mails végétalisés réservés aux piétons et l’ouverture de nouvelles voies de circulation. Objectif annoncé : développer la mixité sociale et l’attractivité du quartier, de la cité des Acacias à celle de Zilina.

Pour financer ces travaux dont le coût global est évalué à 88 millions d’euros, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine s’engage par cette convention à verser 25 millions d’euros, la ville et le territoire Paris Ouest La Défense participant à hauteur de 15 millions. Le reste est financé par les bailleurs et les partenaires du projet parmi lesquels la région Île-de-France et la Caisse des dépôts et consignations.