Sports

Sports

La bonne forme du sport-santé

Écrit par : Guillaume Gesret

NI463-p24-sport-santeenvignettecreditClaireMacel.jpg
Le vendredi matin, dès 9h, on réveille son corps dans la bonne humeur !

Durant cette saison sportive marquée par les confinements successifs, la maison sport-santé de Nanterre a maintenu ses activités. Une centaine de nanterriens ont pu profiter des équipements du palais des sports.

Grâce à une prescription médicale, Odile Bayon a continué à pratiquer son sport chaque semaine au Palais des sports. À 71 ans, les séances de renforcement musculaire et les exercices cardio lui font un « bien fou ». « Les cours en présentiel, c’est divin. Les coachs nous motivent et corrigent nos mauvaises postures. J’ai essayé les cours à distance, mais ce n’est pas la même énergie. » Dans le respect des gestes barrières, 88 adultes ont pu, comme Odile, participer au programme de sport santé en intérieur proposés par l’Omeps depuis le 2 novembre, date de la fermeture des équipements sportifs. Au menu : fitness, arts martiaux adaptés, gym douce et marche nordique dans le parc André-Malraux. « Les éducateurs ont eu le privilège d’accéder à plusieurs salles du Palais des sports, le dojo, la salle de musculation… et d’encadrer des petits groupes dans d’excellentes conditions », précise-t-on à l’Omeps.

Nanterre aux avant-postes

Sarah, 8 ans, a également bénéficié du programme de sport-santé ces derniers mois, comme 28 autres enfants de Nanterre. Légèrement en surpoids, la petite fille s’est vu prescrire la fameuse ordonnance par un médecin du centre médico-sportif de Nanterre. « Je fais des montées de genoux et des talons fesses pour m’échauffer. Ensuite, on joue au basket, au badminton et on pratique aussi l’athlétisme, la gym et le karaté », se réjouit Sarah. Le docteur Marc Guérin, qui suit cette enfant, est un pionnier dans le domaine du sport-santé qu’il a contribué à développer au sein du centre médico-sportif et de l’Omeps à Nanterre. « Pour promouvoir le sport santé, nous avons formé les éducateurs sportifs et sensibilisé les confrères médecins », rapporte Marc Guérin. Aujourd’hui, le sport sur ordonnance s’est répandu, les jeunes médecins sont formés à ces questions et orientent les patients nanterriens vers l’Omeps. En janvier 2020, l’État reconnais-sait l’expertise de l’association nanterrienne en lui attribuant le label Maison sport-santé. Il n’y en a que deux dans les Hauts-de-Seine et 14 à l’échelle de la région parisienne.

136 avenue Joliot-Curie — 92000 Nanterre
Tél. 01 41 37 19 56
omeps-nanterre@wanadoo.fr