28-NI444-groupe-socialiste-rachid-tayeb.jpg

Groupe Socialiste et Divers Gauche

Ressourcerie : Il n’est plus heure de tergiverser !

Depuis plusieurs semaines la relocali­sation de la Ressourcerie du Cercle est au cœur des préoccupations de la mu­nicipalité et plus particulièrement de la délégation du développement écono­mique.

En effet, cette structure associative ac­trice de l’économie circulaire, qui récu­père, recycle et revend tous les objets qu’on leur apporte, des meubles aux simples bibelots en passant par l’élec­troménager les vêtements ou les livres, quel que soit leur état, doit quitter la rue du bois où elle est installée depuis 2015. Elle y occupe, dans cadre d’un bail précaire, un local privé que son proprié­taire souhaite vendre.

La ressourcerie n’est donc pas une structure municipale. Installée sur notre ville, elle reçoit une subvention de la municipalité dans le cadre de la politique de la ville et une subvention du POLD.

Nous sommes particulièrement atta­chés à cette activité d’intérêt général qui constitue un maillon important en ma­tière de transition écologique et égale­ment en matière d’insertion profession­nelle en tant que chantier d’insertion. C’est pour cette raison que nous vou­lons conserver cette structure sur notre ville et que nous ne ménageons pas nos efforts depuis plusieurs semaines pour proposer à l’équipe de la ressourcerie des solutions tout à fait acceptables et compatibles avec leurs activités.

Nous n’avons pas attendu une pétition pour s’intéresser à l’avenir de cette structure. Pour rappel, c’est grâce au concours de la ville que la ressourcerie a pu voir le jour. Le temps nous est compté il faut absolument cesser de tergiverser en arrêtant une proposition municipale crédible. Voici la nôtre : Nous considérons que la proposition qui consiste à localiser la ressourcerie sur le site de « l’ex-Halle aux chaussures » située dans le quartier du parc sud est une solution pertinente. S’implanter dans un local de 750 m2 dans un quar­tier politique de la ville et à proximité d’autres acteurs de l’économie sociale et solidaire représente, selon nous, une vé­ritable opportunité. Pour ce faire, la ville propose un accompagnement financier et logistique. À chacun de prendre ses responsabilités !

S’agissant de la question de la préemp­tion du local actuel, nous considérons qu’il n’est pas acceptable que la ville consacre, environ 3,5 millions d’euros pour que la ressourcerie conserve son implantation actuelle. Alors que la situa­tion financière de la ville nous a amené à renoncer à d’autres projets associatifs aussi utiles que la ressourcerie.

Toutefois la préemption peut s’envisa­ger de façon transitoire à condition d’un montage d’une structure porteuse avec des financeurs de l’économie sociale et solidaire.

Dans cette perspective, nous avons reçu avec Monsieur le Maire le 18 avril der­nier des partenaires de l’association. Nous n’avons pas de nouvelles à ce jour ! Alors que la SEMNA est prête à s’enga­ger dans ce projet à hauteur de 15 % à l’instar du projet du château. De plus la ville est prête à solliciter le Territoire POLD qui a la compétence dont relève la ressourcerie ainsi que la région.

Nous restons attentifs et disponibles pour trouver une solution pérenne pour cette structure.

Rachid Tayeb

Retrouvez nous sur www.ps-nanterre.net