Culture

JEUNE PUBLIC

Ils vont rêver d’un autre monde

Écrit par : GUILLAUME GESRET

LePetitBain-SamuelWatts--JeanLouisFernandez043.jpg

La saison jeune public s’ouvre et invite à rêver un monde meilleur à travers des spectacles, des ateliers et deux résidences d’artistes.

Et s’il suffisait de croire à ses désirs pour qu’ils se réalisent ? C’est en quelque sorte le « pitch » de la nouvelle Saison jeune public. La liberté de rêver un monde nouveau est un clin d’œil au cinquantième anniversaire de Mai-68 qui sera largement fêté à Nanterre. Les programmateurs ont ainsi souhaité présenter des spectacles et des films donnant des clés de compréhension de notre société pour mieux la sublimer. « La parole poétique et le regard sensible des artistes aident les enfants à comprendre le monde qui les entoure », explique Nathalie Djaoui, la tête pensante de cette Saison jeune public.
La pièce Les discours de Rosemarie illustre parfaitement la thématique de la saison car elle offre l’occasion d’aborder les notions de démocratie et de rhétorique avec les jeunes spectateurs. Ce spectacle, qui sera présenté au printemps, raconte en effet l’histoire d’une petite fille qui s’est mis en tête de devenir déléguée de classe. En amont de la représentation, une philosophe interviendra dans les classes de CM1 et CM2 pour recueillir les propositions des élèves voulant bâtir un monde meilleur. Un parlement des enfants se réunira tout au long de l’année et finira par voter les dix propositions finales.
Un deuxième projet tisse encore plus loin le fi l rouge de la saison. Cette fois-ci, c’est l’artiste Benoît Sicat qui ira à la rencontre des enfants des accueils de loisirs du Parc pour leur demander quel serait leur jardin idéal. Le dialogue portera alors sur l’écologie et devrait conduire les enfants à porter un autre regard sur leur quartier. L’artiste a débuté ses interventions aux vacances d’automne et les poursuivra cet hiver et pendant les vacances de printemps.

Plus d’ateliers

La Saison jeune public n’oublie pas d’associer les parents. Le nombre d’ateliers enfants/ parents est même en hausse cette année. Ces moments privilégiés du samedi permettent aux familles de jouer, de découvrir et de se questionner ensemble. Animées par des artistes de la programmation, des séances gratuites prolongent systématiquement certains spectacles de la saison. Au menu des prochains mois : de la danse, de la construction d’objets mécanisés à l’Electrolab, de l’écoute de sons… Le premier atelier, qui se tient au théâtre Nanterre-Amandiers le 18 novembre, invite les familles à créer des costumes dans le prolongement du spectacle Les songes d’Antoine.