Culture

Culture

En deux temps, trois mouvements

Écrit par : Guillaume Gesret

NI482-p22-culture-Asphalte-OK-credit-Pierre-Grosbois.jpg

Le chorégraphe Pierre Rigal présente le spectacle asphalte 2.0 à La Maison de la musique et invite le public à revenir le lendemain pour vivre une « expérience participative ».

Pierre Rigal donne deux rendez-vous aux Nanterriennes et aux Nanterriens ce mois-ci. Le premier s’adresse aux familles, le vendredi 10 mars. Le chorégraphe livre sa dernière création en date, Asphalte 2.0. Cette pièce pour six danseurs a été créée l’an dernier au festival Suresnes cités danse. « C’est l’épisode 2 d’une saga urbaine que j’ai initiée en 2009 avec le spectacle Asphalte, explique Pierre Rigal. À l’époque, c’était la première fois que je collaborais avec des danseurs hip-hop, la pièce a beaucoup tourné. Aujourd’hui, ce ne sont plus les mêmes danseurs, mais ils poursuivent le même road-movie chorégraphique dans une ambiance plus numérique, plus robotique, plus futuriste. » Pierre Rigal, qui vient de la danse contemporaine, s’empare une nouvelle fois du vocabulaire de la danse hip-hop pour raconter nos villes qui sont tantôt une jungle tantôt un refuge. « Je suis fasciné par les danseurs hip-hop, ils font preuve d’une grande créativité et d’une musicalité qui m’inspirent énormément. » L’autre source d’inspiration de Pierre Rigal, c’est le monde de l’image. Lui qui a fait des études de cinéma avant de se tourner vers la danse affectionne les scénographies très visuelles. Sur le plateau, les danseurs évoluent autour d’un cube de lumière, et chaque séquence rappelle l’univers des jeux vidéo des années 1980. « Je ne joue pas beaucoup aux jeux vidéo, mais l’imaginaire de Pac-Man ou de Mario Bros doit être ancré en moi. »

Une fête surprenante

Le lendemain, Pierre Rigal convie à nouveau les spectateurs. « Cette fois-ci, je serai sur la scène. J’invite le public à venir bouger avec moi, je ne parle pas de danse exprès. Une personne qui prétend ne pas savoir danser est la bienvenue, et les timides aussi. » Pierre Rigal suggère donc aux esprits curieux de venir partager une « expérience participative » autour d’un DJ dans une salle de spectacle. Au départ, le public est assis. Puis Pierre Rigal invite avec bienveillance les spectateurs à se lever de leurs sièges. Le chorégraphe précise que ce n’est pas un bal hip-hop. D’ailleurs, du hip-hop, il n’en sera pas question le 11 mars. « J’ai déjà proposé cette formule à Bobigny et à Toulouse, la performance a duré plus de trois heures. Elle rassemble des gens de tout âge. L’expérience se déroule dans la bonne humeur, elle est très ludique et étonnante. » Il n’en dit pas plus, de peur de dévoiler la surprise qui attend le public…

Asphalte 2.0 : le vendredi 10 mars à 20h30. Fête participative le samedi 11 mars, à partir de 18h.

Pierre Rigal - Asphalte 2.0 - Bande Annonce from Christian VIALARET on Vimeo.