Sports

Goalball

À une marche des JO

Écrit par : Isabelle Fruchard

Samba Camara s’entraîne au gymnase Léo-Lagrange avec ses coéquipiers du Lutece club handisport
Samba Camara s’entraîne au gymnase Léo-Lagrange avec ses coéquipiers du Lutece club handisport

Samba Camara s’entraîne au gymnase Léo-Lagrange avec ses coéquipiers du Lutece club handisport.

Deux fois par semaine, le mercredi soir et le samedi matin, il traverse la région parisienne depuis les Ulis où il tra- vaille, ou Palaiseau où il réside, pour rejoindre le gymnase Léo-Lagrange au Petit-Nanterre. Là, il retrouve ses coéquipiers de goalball du Lutece club handisport, revêt sa tenue couverte de protections, ajuste son bandeau sur les yeux et embarque pour de longs entraînements. Samba Camara, 28 ans, excelle dans ce sport de ballon pour personnes déficientes visuelles, reconnu discipline paralympique en 1988 aux Jeux de Séoul. En 2021, peu après avoir obtenu sa nationalité française, le jeune sportif malvoyant d’origine mauritanienne intègre l’équipe de France. Début 2024, il saura s’il participe aux Jeux paralympiques de Paris. « J’ai commencé très tôt à pratiquer des sports en compétition, natation, athlétisme, judo, handi-basket, cécifoot... J’ai une armoire remplie de médailles et de coupes ! » raconte le jeune homme en riant.
Aujourd’hui, Samba, qui travaille dans une blanchisserie intégrée à un Ésat (Établissement et service d’aide par le travail), jongle avec un emploi du temps surchargé. Le week-end précédent, il était en Allemagne et a enchaîné les matchs amicaux contre plusieurs équipes européennes et américaines. Une semaine auparavant, accompagné de plusieurs membres de son club et des organisateurs des Jeux paralympiques, il a participé à des démonstrations de goalball devant des jeunes de Seine-Saint-Denis. « C’est un sport qui a seulement six ans en France et qui est encore très peu connu. Nous allons dans les écoles et les entreprises pour le faire connaître. » Pour l’heure, Samba est très satisfait des résultats de son club de Nanterre. « Nous venons de créer une équipe féminine et nous sommes arrivés 3e aux championnats de France en juin 2021. Notre objectif est de rester sur le podium et de faire progresser la cause du goalball ! »